Le tabagisme induit le diabète de type 2

Beaucoup de travaux ont tenté ces dernières années de mieux comprendre l’origine du diabète de type 2. Ce diabète est fréquent après la cinquantaine et l’on a souvent incriminé des facteurs alimentaires et d’hygiène de vie. Une étude récemment parue dans la revue « The Lancet », évoque un lien de plus entre le tabagisme actif et passif et le risque le diabète de type 2.

Une équipe chinoise a réalisé une revue  des études de suivi de qualité (en général des études prospectives) incluant des non-fumeurs, des fumeurs  mais aussi des anciens fumeurs et des sujets exposés passivement à la fumée de tabac. 88 études ont ainsi été retenues avec comme condition préalable qu’elle précise le statut initial des personnes sur le plan du diabète.Cela a représenté 5,8 millions de personnes dont 295.446 présentant un diabète de type 2.

Leur analyse a montré que le risque de développer un diabète était plus élevé d’environ 37% chez les fumeurs que les non fumeurs. Les auteurs ont également montré que ce risque restait 14% plus élevé chez les anciens fumeurs par rapport aux gens n’ayant jamais fumé et même ce risque restait supérieur de 22% chez les personnes soumises à un tabagisme passif par rapport aux non fumeurs.

Il existait dans ce travail un « effet dose » entre tabagisme et diabète de type 2  c’est à dire que plus la consommation de tabac augmentait plus le risque de voir se développer un diabète augmente: le risque de diabète est augmenté de 21% pour quelques cigarettes par jour, 34% pour les fumeurs modérés de 34% et 57% les gros fumeurs (plusieurs paquets par jour). En cas d’arrêt du tabac, le risque persistait à 5 ans (autour de 18%) et à 10 ans (autour de 11%).

Au final, les auteurs  attribuent 11,7% des cas de diabète chez les hommes et 2,4% chez les femmes au tabagisme actif.

Référence: Pan A: Lancet Diabetes Endocrinol 2015 Dec;3(12):958-6

 

facebooktwittergoogle_plus

Laisser un commentaire